A promise of change

28 Septembre
»
16 Novembre
Alexandre Désirée
Koyo HARA
Soo Kyoung Lee
Miquel Mont
Olivier Mosset
François Ristori
Bruno Rousselot
Emilie Satre
Hugo Schüwer Boss
Soizic Stokvis

Un commissariat d'Alain Coulange

« Ce qui me passionne, indique Bruno Rousselot1, c’est, par rapport à la banalité des ingrédients de base, faire quelque chose qui est extrêmement contemporain. Ce qui est contemporain, c’est la nouveauté par rapport à des formes, mais pas forcément faites avec des outils nouveaux. »

A promise of change est une exposition élaborée à partir de la question — à la fois question et enjeu — du contemporain. Dominique Fourcade suggère : « Il me semble que le moderne a été réalisé […]. Il n’y a donc surtout pas, surtout plus, à être absolument ni résolument moderne. Mais il serait beau d’être contemporain, il serait beau et juste de l’être, selon une forme à inventer dans la mesure même où le contemporain, qui est une nuit, s’invente… »2 Il est question d’approcher frontalement ou de biais cela qui s’invente en peinture dans l’extrême, dans les extrêmes : l’extrême comme limite mais aussi comme le plus haut degré. Philip Guston affirme ne pas savoir à quoi ressemblent ses peintures lorsqu’il peint. Il évoque « l’impossibilité de vivre totalement l’instant présent sous le coup de gong de la mémoire ». Il précise : « C’est presque un état d’inertie — ces formes, ayant vécu, possèdent une histoire, et leur équilibre dans l’ordre du plan du tableau doit être porteur d’une promesse de changement. »3 A promise of change est une expression qui s’emploie en politique. La locution est ici transposée dans le champ de l’art. Est-ce une promesse de changement qui agit la peinture et le fait même de peindre aujourd’hui ?

1 Catalogue de l’exposition Choses incorporelles, Musée des beaux-arts de Libourne, du 28 mai au 3 septembre 2011, avec Stéphane Calais, Franck Eon, Sylvie Fanchon, Rémy Hysbergue, Cathy Jardon, Rainier Lericolais, Miquel Mont, Hugo Pernet, Edouard Prulhière, Sylvain Roche, Bruno Rousselot, Daniel Schlier. Ceysson Editions d’art, 2011

2 Dominique Fourcade, Outrance Uterrance et autres élégies, P.O.L, 1990

3 Philip Guston, réponse à une question concernant la nature de l’art abstrait (1957-1958), in The New American Painting, The Museum of Modern Art, New York, 1959