Ana GALLARDO / Antoinette OHANNESSIAN

26 Avril
»
7 Septembre
Ana Gallardo
Antoinette OHANNESSIAN

Le matériau privilégié d'Ana Gallardo, ce sont les individus, leurs vies, leurs objets, leurs histoires. Sa démarche consiste à faire d'une histoire individuelle un récit qui peut presque atteindre à la mémoire collective, à donner aux objets les plus anodins la chance d'accéder au statut d'oeuvres par son attitude à en dessiner la charge affective qui avait investi les personnes à qui elle les a empruntés. C'est enfin son appétence à mettre en forme par un jeu de dévoilement ou de recouvrement les potentialités fictionnelles ou mémorielles que les objets recèlent. Ana Gallardo s'empare des objets de chacun d'entre nous pour en faire des images, des figures ou des emblèmes. Elle met en forme et "en oeuvre" les multitudes d'histoires affectives qu'hommes et femmes portent en eux; en quelque sorte, elle permet aux sentiments et aux drames d'être monumentalisés .
A l'occasion de son séjour et de son exposition au 19 Crac, Ana Gallardo présenter une vidéo réalisé à partir d'un matériau autobiographique lié à sa vie à Buenos Aires, une ou des sculptures issues de la collecte d'objets ou d'ustensiles domestiques et enfin un ou des dessins muraux réalisés à partir de la rencontre avec les habitants de Montbéliard à qui elle proposera d'écouter voire de dessiner leurs ou une histoire(s) personnelle(s) qui leur tiennent à coeur.

Une part importante du travail d'Antoinette Ohannessian est constituée de vidéos où elle joue des relations entre le champs du réel et de ses représentations et les capacités du texte et des mots à produire du visible. Il s'agit aussi d'un certain point de vue de donner au mot une possibilité à produire du rythme, de l'espace, du temps et de l'image. On pourrait dire de ses vidéos qu'elles sont faites de petits rien, elle en fait des moments où l'on peut ressentir l'intensité et la profondeur de son rapport au monde. Ce rapport toutefois ne se conçoit pas pour elle sans l'offre qu'elle nous fait constamment d'y inversir notre propre expérience visuelle, mémorielle et émotionnelle. Elle dit d'ailleurs à propos de sa vidéo récente Autoportrait / Fragment 4 qu'elle "vise à réduire l'écart entre ce qu'elle est et ce qu'elle dit". Peut être que son travail porte sur les relations entre l'énonciation, la description et la présentation des choses. En restant au plus près des choses, elle se plait souvent à en rendre incertaines et ouvertes les significations. Seront présentées trois vidéos : Autoportrait / Fragment 4, Rugby, 20h ainsi que plusieurs livres-objets.