Christian Lhopital - L'oeil extravagant, 40 ans de dessins

10 Octobre
»
17 Janvier
Christian Lhopital

      Sur la feuille comme sur les murs, le mouvement continu de la main de l’artiste et de ses outils fait émerger figures et nuées de la légèreté même des matières. Il libère des formes vagabondes et fantaisistes, cruelles et facétieuses, souvent incertaines mais nous engageant toujours à les rejoindre dans un espace hanté par des sédiments de lectures et de musiques, par les oripeaux d’une époque et le spectacle du monde.

     Depuis les premiers dessins au stylo bille des années soixante-dix jusqu’aux dernières aquarelles, sans oublier les sculptures d’animaux en peluche emprisonnés dans la peinture, la rétrospective des œuvres de Christian Lhopital proposée par le 19 Crac fera dialoguer quarante ans de travaux pour faire émerger les multiples « cohérences aventureuses »(1) que cet œuvre a tissé entre ses diverses séries et par delà les époques. Non programmatiques mais constatées a posteriori, ces « cohérences » restent avant tout guidées par le regard « extravagant » et acéré de l’artiste, un vagabondage libertaire seul rendu possible par le dessin. « Plus je dessine, plus je suis libre » dit-il. La virtuosité graphique de Christian Lhopital a souvent été soulignée mais elle ne compte que pour la formidable liberté de traitement qu’elle lui autorise, sur le fil de la joliesse et du mauvais goût, de l’illustratif et du fantastique, du pathétique et du burlesque.

Anne Giffon-Selle
(Extrait de : Anne Giffon-Selle, Solitude et multitudes, Galerie Michel Descours, Lyon, 2019)

 

1- G. Didi-Huberman, « Dessin, désir, métamorphose (esquissés sur les ailes d’un papillon) », in Le Plaisir au dessin, musée des Beaux-arts de Lyon, 2007-2008, p. 226.

Le 19, Crac propose ici la première rétrospective sélective de l’artiste.
Christian Lhopital est né en 1953. Il vit et travaille à Lyon.