Current exhibition

Léa Chemarin

La Box de Noël, "Membrane"

La Box du 19 est un dispositif de soutien à la jeune création contemporaine qui invite un⋅e artiste à produire une œuvre inédite s’inscrivant également dans le parcours des Lumières de Noël de la Ville de Montbéliard.


Membrane, 2022
A l’approche du solstice d’hiver et pour cette Box de Noël, l’installation Membrane de Léa Chemarin est une œuvre évoluant au rythme du cycle nycthéméral(1). Deux rideaux se juxtaposent verticalement : le premier, seul visible le jour, représente une horloge, instrument de mesure du temps ; le second, révélé à la tombée de la nuit, rassemble des éléments iconographiques évoquant différentes formes de vie qui s’animent, plus particulièrement, lorsque les Humain·es, eux, s’arrêtent. La transparence du matériau favorise un principe de transferts et de juxtapositions et joue des variations rythmiques et naturelles de la luminosité. Ainsi, ces deux rideaux-membranes, vibrent à la fin du jour de cette conversation cosmique rêvée entre différent×es habitant×es de la Terre.

Read more…
Outside {Ecole d'art de Belfort}

Pauline Delwaulle

TRACER DES CHEMINS, EMPRUNTER DES LIGNES

Depuis plus de dix ans déjà, Pauline Delwaulle suit des lignes, rejoint des points, prend des avions, emprunte des chemins, glisse sur des kayaks, escalade des sommets, se déplace sur des cartes interactives, parcourt le monde du bout du doigt, le mesure, l’escalade, le filme, le photographie, en cherche la bonne couleur, la luminosité exacte, marche vers ce qu’elle ne connaît pas. C’est en la parcourant qu’elle habite la terre, non pas en occupant un lieu, mais en participant activement à ce qui s’y déroule. Proche des méthodologies de la recherche fondamentale, l’artiste est fascinée par ce que les scientifiques déploient d’inventivité pour produire des données utiles à la connaissance. […] L’artiste traque par exemple les chercheur·euses du Laboratoire d’Océanologie et de Géosciences qui arpentent plusieurs fois par an et après chaque tempête la plage de Dunkerque afin d’en relever le trait de côte. Produit grâce au GPS porté par les marcheur·euses, ce trait désigne la limite jusqu’à laquelle peuvent parvenir les eaux marines. Mais il figure également les kilomètres parcourus par ces Don Quichotte des temps modernes, habité·es par leur projet persistant de représenter symboliquement la limite entre la terre et la mer.

Read more…
Current exhibition

Trois p'tits tours et puis s'en vont

Avec Aurore-Caroline Marty, Cécile Meynier, David Posth-Kohler, Chloé Serre, Louise Siffert, Sarah Tritz

Les installations de l’exposition Trois p’tits tours et puis s’en vont ont recours à certains codes et pratiques du spectacle vivant : décors d’Aurore-Caroline Marty et de Cécile Meynier, mise en scène des vidéo performances de Louise Siffert, accessoires de D’entrée de jeu de Chloé Serre, costumes de Memory Matrix (after Paolozzi) de Sarah Tritz, marionnettes et pantins de Menteur Mentor de David Posth-Kohler et du Tristz Institutt de Sarah Tritz encore. Mais les artistes ne puisent pas tant dans le théâtre stricto sensu que dans des pratiques plus marginales ou populaires, là où se fabriquaient des figures excentriques et des parodies outrancières transgressant les conventions de la culture dominante : spectacle de marionnettes, pantomime, commedia dell’arte, carnaval ou cabaret dada.

Read more…